Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mdilibre01072010.PNGEn introduction d'un débat qui aura lieu ce soir, proposé par l'ordre des avocats du barreau de Montpellier,  : "Comment protéger sa réputation sur Internet ?" l'avocat M e Arnaud Dimeglio, spécialiste d'internet, est interviewé par le MIDI LIBRE, journal local quotidien.

 

 

Cet article est  encore une approche défensive de la e-réputation, position que je rencontre trop souvent. Jugez en vous même, car je restitue ici  l'article cité et le commentaire que je laisse sur le site du journal.

Je me rends de ce pas à ce débat....vous aurez donc la suite demain, en voici un compte-rendu !

Débat : Comment protéger sa réputation sur internet ? article du MIDI LIBRE

01 juillet 2010

Me Arnaud Dimeglio, spécialiste d'internet, intervient ce soir au café des avocats

ENTRETIEN

Spécialiste d'internet, vous avez de plus en plus de plaintes concernant des atteintes à la réputation...
Oui, des clients se plaignent de l'atteinte de leur réputation sur internet, qu'il s'agisse de particuliers ou d'entreprises. J'ai le cas de sociétés qui livrent des cheveux en ligne, des espaces pour insérer des annonces immobilières ou des maisons et qui ont été victimes de consommateurs : ils se plaignent sur les forums en traitant l'entreprise de tous les mots, en parlant d'escroquerie, d'arnaque, de vendeurs non professionnels, etc. Le problème, c'est que les moteurs de recherche sont très puissants et votre nom est rapidement associé à ces propos dans les mots-clés.

Les particuliers peuvent aussi être diffamés ?
Oui, vous

pouvez participer à une discussion sur un forum et si quelqu'un vous a traité de tous les noms, ça reste. J'ai le cas ahurissant d'un client qui s'est disputé sur un forum avec des gens qui proféraient des messages à caractère raciste. Pour se venger, ils l'ont traité de pédophile, ils ont posté des centaines de messages dans ce sens-là et fait en sorte que lorsqu'on tape son nom sur internet il soit associé avec le mot pédophilie... Là, il a fallu se battre contre Google et déposer plainte contre "X" pour supprimer les messages. J'ai aussi le cas d'une dame à qui l'on a proposé sur Facebook de devenir "ami" avec la personne qui avait créé un groupe insultant à son encontre !N'oublions pas qu'internet est aussi un exécutoire, certains règlent des comptes, se font justice. Sur les forums, s'il y a un conseil à délivrer, c'est de ne pas donner son nom, rester anonyme.

Il y a aussi possibilité de déposer plainte et d'intenter des procès ?
Oui, il n'y a pas de vide juridique, le droit est applicable à internet. Quand c'est très grave, on peut faire un constat d'huissier et adresser une lettre de mise en demeure à l'hébergeur pour qu'il supprime les messages incriminés. Et même lorsque l'on n'a pas les identités des auteurs, quand ils utilisent des pseudonymes, on peut faire une requête auprès du président du tribunal de grande instance pour qu'il autorise l'hébergeur à donner les adresses de la personne. Rappelons aussi que la loi française est appliquée même avec les sites étrangers, c'est la loi du lieu où le préjudice est subi.  

Recueilli par Y. P.

Ce soir, à partir de 20 h, au café Joseph, place Jean-Jaurès.

 

Mon commentaire 

Bonjour à tous,

La posture défensive était intéressante quand peu de gens laissaient des commentaires sur internet et quand Facebook n'était qu'un joujou pour nos adolescents. 

Aujourd'hui il faut se rendre à l'évidence : tous nous utilisons les réseaux comme Facebook ou Viadeo et pas seulement dans notre sphère privée mais par exemple, pour trouver d'autre piste professionnelle quand on cherche du travail ou quand on doit développer son business .
 
D'ailleurs cette nouvelle dynamique explique pourquoi les attaques personnelles et les atteintes à la réputation sont plus fréquentes...mais si dans un sens ça marche, une présence importante sur internet d'informations positives sur vous et votre entreprise, est tout aussi efficace pour vous créer une bonne image !

Je citerai une expression d'un des grands cabinets parisien d'e-réputation, Spintank :
"une e-réputation, ça ne se nettoie pas, ça se construit".

En effet sur le web, nous allons assister à un combat entre le bon buzz et le mauvais buzz, à la seul différence près que vous pouvez contrôler le bon buzz, la bonne rumeur, car elle peut-être créée par vous-même !

Avant, dans le monde professionnel, une entreprise présentait une plaquette commerciale pour vanter son savoir-faire.
Maintenant, vous animerez votre blog, vous répondrez à vos clients et vous interviendrez dans les forums de votre profession pour promouvoir vos produits.

Si vous gérez professionnellement cette nouvelle forme de communication, votre e-réputation, elle va supplanter les ragots et calomnies qui trainent sur vous sur internet.

Cependant, c'est vrai que pour des cas graves d'atteinte à la réputation relevant du domaine juridique, il ne faut pas hésiter à faire appel à un avocat pour vous défendre.

Mais ne dit-on pas "Vaut mieux prévenir que guérir" ?!

A ce soir, 20h00, rendez-vous au café Joseph.

Mme Norolanto RAZAFINIMANANA
consultante formatrice en e-réputation sur Montpellier
http://www.e-reputation-pour-tous.com/
http://www.norolanto-razafinimanana.com


Tag(s) : #E-réputation

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :